HARUNA et MAMI testent les écouteurs sans fil de Sony – Un objet qui rapproche un peu plus les artistes et les auditeurs (Music Natalie)

“J’écoutais la chanson “Go” des Chemical Brothers en étant dans le Shinkansen (train à grande vitesse japonais) durant une tournée et me suis excitée toute seule dans mon propre petit monde (rires). J’utilisais la fonction de suppression du bruit, du coup j’étais gênée quand j’ai réalisé que je dansais comme une folle quand nous sommes descendues du train (rires).” – MAMI

SCANDAL a donné un concert en solo au Osaka-Jo Hall le jour de leur 15ème anniversaire cet août dernier. Ces demoiselles, qui ont relevé le défi d’écrire des chansons de tous styles, se sont intéressées au genre à succès mondial : la K-Pop. Music Natalie a demandé à HARUNA et MAMI de SCANDAL d’essayer les écouteurs sans fil WF-1000XM4 de Sony et les a interviewées pour voir ce qu’elles en pensent.

Avoir plus de façons de se mettre à quelque chose

— Vous portez aujourd’hui toutes les deux des tenues incorporant votre marque de vêtements FEEDBACK que le groupe produit. Comment avez-vous commencé cette marque ?

HARUNA : Au début, c’était une extension de notre merchandising. Parce que nous aimons la mode, nous avons commencé à penser que ça serait génial si nos fans pouvaient venir à nos concerts en portant des habits encore plus cool.

MAMI : Nous avons pensé qu’il serait sympa s’il y avait une autre manière pour les gens de découvrir SCANDAL, en dehors de la musique ou des clips, et qu’une marque de vêtements pourrait être cette manière. Nous avons récemment voulu que les gens aiment nos travaux de différentes façons, comme en sortant des CDs avec des T-shirts ou du merchandising.

HARUNA : C’est devenu assez commun dernièrement de sortir de la musique avec du merchandising. C’est également cool d’acheter un CD parce qu’on est attiré par son merchandising, de la même manière qu’on aurait envie d’acheter un CD grâce à sa couverture. Avant, les visuels avaient plus d’importance pour nous et il était difficile de composer de la musique qui irait avec. Maintenant, cela dit, nous essayons différentes méthodes parce que nous voulons que les gens nous connaissent et écoutent notre musique – le “comment” importe peu. FEEDBACK en fait partie.

— Vos tenues de scène sont toujours au point, et la mode que vous avez dans vos clips est de même toujours merveilleuse. Je suis sûr que vous avez un styliste, mais avez-vous vos propres idées aussi ?

HARUNA : Oui. Nous communiquons toujours l’idée ou le thème de notre travail à notre styliste qui sélectionne ensuite des tenues pour nous. Notre styliste Kyohei Ogawa nous suit depuis des années, donc dernièrement nous prenons peu de temps pour lui dire ce que nous avons en tête.

MAMI : Nous lui disons le ton et l’atmosphère de ce que nous voulons et le laissons à son intuition. Il suggérera des tenues qui vous feront dire, “Quoi ? Mais comment on porte ça ?” si on les voit seules. Mais quand on les assemble avec d’autres éléments, ça vous fera dire, “C’est ça !”, parce que c’est tellement parfait. Nous sommes toujours enthousiastes avant chaque tournage/séance photo de savoir quelles tenues nous allons porter.

— À quoi portez-vous de l’attention en ce qui concerne votre vision de la mode ?

MAMI : Par le passé j’avais l’habitude de porter des habits très colorés, mais dernièrement je porte principalement des habits monotones, du genre facile à mélanger et assembler, et facile à porter n’importe où… Il se peut que je ne prenne pas trop de risques (rires).

HARUNA : Est-ce ça ne signifierait pas que tu as grandi ? (rires)

MAMI : Ça pourrait être le cas. Aussi, j’ai une obsession pour les accessoires à perles dernièrement – porter des accessoires que j’ai faits pourrait désormais être une de ces particularités. J’ajoute des pointes de couleur à mes habits monotones avec des bracelets ou des chaînes/colliers pour masques en perles.

HARUNA : J’aime porter des sweats à capuche et des habits confortables, mais dernièrement j’ai commencé à porter des habits plus serrés qui épousent ma silhouette. Une chose à laquelle je prête beaucoup d’attention est mes chaussures. Étant donné que je ne suis pas très grande, j’ajoute du volume à mes pieds pour conserver un équilibre global.

Comme quand on est seul·e devant un film avec la musique et l’écran rien que pour soi

— Qu’est-ce que ça a fait d’utiliser les écouteurs ?

HARUNA : La fonction de suppression du bruit est super !

MAMI : Elle l’est ! Aucune de nous n’a utilisé d’écouteurs avec une fonction de suppression du bruit par le passé, donc c’était la première fois que nous l’utilisions. C’était confortable, comme si c’était mon propre petit monde. J’étais immergée dans le superbe sentiment d’être comme devant un film seule et d’avoir la musique et l’écran rien que pour moi.

— Y a-t-il des chansons avec lesquelles vous avez fait de nouvelles découvertes en les écoutant avec ces écouteurs ?

MAMI : J’écoutais la chanson “Go” des Chemical Brothers en étant dans le Shinkansen [train à grande vitesse japonais] durant une tournée et me suis excitée toute seule dans mon propre petit monde (rires). J’utilisais la fonction de suppression du bruit, du coup j’étais gênée quand j’ai réalisé que je dansais comme une folle quand nous sommes descendues du train (rires). La musique avec des beats plaisants est devenue encore plus agréable avec ces écouteurs. Je pouvais ressentir les vibrations, ce qui m’a donné l’impression d’être dans une boîte de nuit.

— Nous vous avons demandé de créer une playlist de cinq chansons que vous avez souvent écouté dernièrement. HARUNA, y a-t-il des chansons qui t’ont surprise ?

HARUNA : J’essayais un paquet de chansons de K-Pop qui n’ont pas beaucoup de sons différents. La chanson “Sticker” de NCT 127 était particulièrement géniale. On peut entendre chacun des sons d’une matière granuleuse, mais on a l’impression que tous les sons peuvent être entendus de façon égale… Du genre, on peut entendre chaque son utilisé si on se concentre.

MAMI : Exact, exact. Certains appareils mettent en avant les tons aigus et d’autres mettent en retrait les tons bas, mais ces écouteurs semblent augmenter le niveau de tous les sons. On remarque toutes sortes de choses qui viennent d’une écoute attentive des chansons. Par exemple, on découvre des choses qui font dire, “Oh, je ne savais pas que ce son était là !” ou, “Il me semblait que c’était ce genre de son, mais en écoutant attentivement, je peux dire que c’est plutôt ce genre de mélodie !”.

HARUNA : “Sticker” commence avec le son d’une flûte, mais le son aigu de la flûte est assez puissant. Cela dit, quand je l’ai écoutée avec ces écouteurs, ils ont rendu le son de la flûte très doux et plaisant. C’était agréable pour les oreilles et donnait une sensation d’équilibre global.

— La chanson “Blue & Grey” de BTS que HARUNA a choisi a un son acoustique impressionnant. On peut même entendre la subtile respiration des sept membres.

HARUNA : “Blue & Grey” était tellement géniale à écouter. Même si j’étais impressionnée quand je l’avais écoutée avec d’autres écouteurs par le passé, ceux-ci de Sony me donnent l’impression d’être encore plus près de leurs voix. J’ai été très impressionnée par cette sensation que les membres du groupe chantaient directement dans ma tête plutôt que dans mes oreilles. J’ai trouvé ça super de pouvoir apprécier toutes sortes de chansons en haute qualité. Comme mentionné plus tôt, tous les sons d’une chanson paisible comme “Blue & Grey” sonnent de façon égale, et on peut même entendre la respiration des chanteurs. Tout sonne clair. Il n’y a pas de perte dans les choses qu’on veut entendre.

MAMI : En parlant de découvrir de nouveaux sons dans une chanson, j’ai été surprise quand j’ai entendu la chanson “WONDERLAND” de ATEEZ avec ces écouteurs. C’est une chanson que j’ai beaucoup écouté dernièrement, et je me suis demandée pourquoi elle sonnait si saturée alors qu’elle n’a pas énormément de sons différents. Quand je l’ai écoutée avec ces écouteurs, j’ai en quelque sorte compris la raison. Il y a beaucoup de parties qui m’ont fait dire, “Ça sonne comme ça parce qu’il y a ce son à ce passage”, et ça a clarifié des choses sur lesquelles je me posais des questions. J’utiliserai ceci comme une référence quand je composerai des chansons.

Utiliser des écouteurs pour être motivé·e à créer

— Vous avez joué un concert conjoint avec indigo la End, groupe que vous avez toutes les deux sélectionné pour vos playlists.

MAMI : C’est exact. “Musubizama” (Attaché) est la chanson thème du drama Boku wa Mada Kimi wo Aisanai Koto ga Dekiru (Je ne t’aime pas encore) que j’apprécie beaucoup, donc c’est quelque chose que j’ai beaucoup écouté. Je pensais que ça serait sympa qu’ils la jouent à notre concert de groupes conjoints, mais ils ne l’ont pas jouée. Maintenant, je suis déçue quand je l’écoute (rires). Les écouteurs rendent la douce atmosphère du morceau encore plus douce.

— HARUNA, tu as choisie la récemment sortie “Love feat. pH-1”. Cette chanson a comme invité le rappeur sud-coréen pH-1 et sonne quand même très indigo la End tout en étant fraîche.

HARUNA : Cette chanson est vraiment cool. Personnellement, je pensais que beaucoup de chansons ayant comme invités des rappeurs avaient du rap durant le second refrain, mais cette chanson a un mélange de rap et de chant dès le début. J’ai pensé que c’était vraiment génial qu’Enon (Kawatani) était capable de le faire naturellement, et j’ai également pensé que l’écouter en haute qualité serait une excellente expérience.

— Tu as aussi écouté une chanson du populaire groupe de femmes aespa. Qu’est-ce que ça a fait d’écouter leur tube “Next Level” avec ces écouteurs ?

HARUNA : Je voulais voir pourquoi “Next Level” est si célèbre. Cette chanson change complètement de style en plein milieu, ce qui rend la montée intéressante. J’ai eu l’impression que “Next Level” avait un son dur, mais en l’écoutant avec ces écouteurs, j’ai trouvé que c’était une œuvre relativement simple, niveau son. Une basse au synthé joue le long du morceau avec quelques rythmes çà et là. La montée est inhabituelle avec des sons relativement simples, et le son du chant est assez percutant.

— MAMI, tu as choisi la chanson “0X1=LOVESONG (I Know I Love You) feat. Seori” de TOMORROW X TOGETHER. C’est une chanson mélangeant pop et rock qui a rénové l’image “pop” très imprégnée de TOMORROW X TOGETHER. Qu’as-tu pensé en l’écoutant ?

MAMI : Ils n’avaient pas l’air d’être du genre à faire des chansons ou représentations compliquées, donc j’ai été surprise en écoutant ça pour la première fois. J’ai pensé que les chansons comme celle-ci leur vont parfaitement. Quand j’ai écouté la musique, j’ai trouvé que ça sonnait vraiment comme un groupe et que ça serait super cool si un groupe la reprenait. Je veux tout simplement qu’un groupe reprenne cette chanson. En tant que SCANDAL, il y a une limite à ce que nous pouvons faire car nous ne sommes que quatre, mais quand j’ai écouté la chanson, je me suis demandée ce qui se passerait si nous faisions une chanson comme “0X1=LOVESONG” en utilisant les sons de nos quatre membres.

— As-tu découvert quelque chose en écoutant ce morceau avec ces écouteurs ?

MAMI : J’ai réalisé que le travail d’un refrain est super important. Je peux comprendre la raison pour laquelle l’intensité monte soudainement puis redescend aussi subitement. Ça m’a fait pensé que des choses de ce genre sont importantes. J’écoute souvent de la K-Pop dernièrement, et plus j’en écoute, plus je trouve que c’est profond et intéressant. Écouter de la K-Pop avec ces écouteurs est un peu dangereux parce que ça me motive à essayer et à reproduire les choses que j’entends (rires).

— Tu as également sélectionné la chanson de Couch “Still Feeling You”, qui a aussi un joli son brut.

MAMI : Ce morceau a eu une grosse influence dans la récente production de notre musique, et il était parfait pour la phase dans laquelle SCANDAL est actuellement où nous voulons incorporer des sons qui sont habituellement joués en séquence par un groupe. J’ai également utilisé ce style de chant et l’atmosphère du groupe comme référence majeure.

— Aussi, HARUNA a choisi la nouvelle chanson de ENHYPEN “Go Big or Go Home” qui est sortie il y a quelques jours [au moment de l’interview].

HARUNA : Cette chanson a un puissant rythme et a un pré-refrain qui gagne graduellement en intensité et laissant penser que ça va devenir encore plus palpitant pendant le refrain. Cela dit, la quantité de sons durant le refrain est considérablement réduite et le chant est mis en avant – tout cela était vraiment frais. Il y a beaucoup de passages qui m’ont fait penser que ce sont le genre de choses que nous en tant que SCANDAL aurions peur de faire, et je me suis demandé si cette manière de faire est courante dans la K-Pop actuellement. Le climax au milieu du refrain est vraiment sympa à écouter avec ces écouteurs. La sensation du rythme retombant soudainement était géniale.

Les artistes et les auditeurs se rapprochant un peu plus

— En tant que musicienne, d’après toi qu’est-ce qui donne envie aux gens d’écouter de la musique en haute définition ?

HARUNA : Nous ajoutons de petites choses auxquelles nous faisons attention que les gens pourraient ne pas entendre, et je serais très heureuse en tant que musicienne si les gens pouvaient les remarquer.

MAMI : Avec le monde tel qu’il est actuellement, il y a toujours des situations durant lesquelles on veut aller à un club de musique live sans le pouvoir, durant lesquelles nous voulons donner un concert sans le pouvoir. Ce n’est qu’en respectant toutes ces règles nous pourrons jouer des concerts à nouveau. Entre temps, si on écoute de la musique avec ces écouteurs, on aura la sensation d’être à un concert en personne. C’est pourquoi je pense que c’est un objet qui rapproche un peu plus les artistes et les auditeurs.

Géniaux en toute situation

— Y a t-il des chansons de SCANDAL que vous voudriez que les gens écoutent avec ces écouteurs pour voir s’il y a des sons qu’ils pourraient ne pas avoir entendus avant ?

HARUNA : Je suis sûre qu’ils remarqueront qu’il y a toutes sortes de sons dans “Saishuuheiki, Kimi”.

MAMI : Étant donné que cette chanson a été faite avec un séquenceur de musique, il y a pas mal de sons en plus de ceux que nous jouons. Je pense que nous-même découvririons des choses si nous l’écoutions à nouveau avec ces écouteurs (rires).

HARUNA : C’est probable (rires).

— On dirait qu’on peut entendre le son brut d’une guitare acoustique dans “Ivory”.

MAMI : C’est une bonne manière d’écouter des morceaux simples, et on pourrait aussi apprécier les sons bruts. SCANDAL a des chansons qui passent par de multiples genres parce que nous composons en fonction de ce que nous aimons au moment même. Du coup, à chaque fois qu’on nous a demandé quel genre de musique nous jouons, nous ne pouvions pas vraiment donner de réponse précise… Il y a eu des moments durant lesquels nous nous sommes demandées si être ainsi n’était pas une bonne chose, mais comme nous avons parlé avec différents artistes avec qui nous avons joué durant notre tournée de groupes conjoints en octobre, il a semblé que cette manière de créer de la musique n’était pas une mauvaise chose à faire. Je suis sûre qu’il y a des gens qui voudraient composer des chansons aux styles variés mais qu’ils ou elles n’y arriveraient pas facilement. Nous sommes bien telles que nous sommes. Nous n’avons pas besoin de créer un genre qui s’appelle SCANDAL.

HARUNA : Ou plutôt, nous en sommes venues à voir qu’être capable d’écrire divers types de chansons était une de nos forces.

— À qui voudriez-vous recommander ces écouteurs ?

HARUNA : Je les recommande particulièrement aux personnes qui veulent composer leur propre musique. Maintenant que nous sommes dans une ère où il est facile de créer et de publier de la musique sur nos téléphones, comprendre la composition des sons donne une idée pour la création des chansons qu’on veut faire.

— Par opposition, les recommanderiez-vous aussi à de simples utilisateurs, comme ceux qui écoutent de la musique sur YouTube ?

MAMI : Je pense que n’importe qui en sera satisfait. Ils sont géniaux en toute situation.

HARUNA : Ouais. Je les recommande aux personnes qui écoutent de la musique.

Leave a Reply