SCANDAL | Une chanson positive et dansante emplie d’espoir, ainsi que ce qu’il y a au-delà de leur 15ème anniversaire (Music Natalie)

“Avec la création de “Ivory”, j’ai eu la sensation que j’étais capable d’évacuer tous ces sentiments accumulés en moi l’année passée – ou plutôt, que j’étais capable de réinitialiser mes sentiments. Aussi, j’ai beaucoup écouté de K-Pop dernièrement, donc je pensais qu’il serait sympa de faire une chanson dansante.” – MAMI

SCANDAL a sorti one more time, son troisième single cette année.

Le 21 août 2021 était le 15ème anniversaire du groupe, ainsi que le jour où il a donné un concert solo au Osaka-Jo Hall. Pendant ce concert, il a dévoilé la chanson “one more time” pour la première fois. Ce morceau dansant avec des paroles positives et joyeuses est porté par un son léger avec une impressionnante attaque à la guitare, et remplit le cœur de l’auditeur/trice de lumière tout en transmettant de façon frappante l’humeur actuelle du groupe.

Dans cette interview avec tous les membres du groupe, nous leur avons demandé de parler de leurs sentiments actuels après avoir célébré leur 15ème anniversaire, ce qu’elles ont ressenti pendant leur concert au Osaka-Jo Hall, des histoires sur la production de “one more time”, et de leur tournée conjointe qui aura lieu en octobre.

Célébrer leur 15ème anniversaire au Osaka-Jo Hall

— SCANDAL, vous avez célébré votre 15ème anniversaire le 21 août cette année. Félicitations !

HARUNA : Merci beaucoup. Ce dont je suis la plus contente, c’est que nous quatre avons pu passer cette période pas si courte de 15 ans ensemble, et que nous avons pu maintenir nos activités.

RINA : Nous nous sommes formées avec ces membres qui se sont rencontrées à l’école de danse, sont sorties voir le monde sans savoir ce qu’être un groupe signifie, et ont petit à petit créé leur propre style. J’ai la sensation que nous sommes une fois de plus au sommet de cette histoire.

MAMI : Ouais. Ces 15 ans d’expérience ont grandement influencé qui nous sommes maintenant, et nous sommes également très contentes de pouvoir l’affirmer correctement. Après avoir accepté tout ce qui est arrivé jusque là, nous pouvons dire que nous sommes en pleine forme actuellement. C’est ce qu’a été notre 15ème anniversaire.

TOMOMI : Les membres du groupe, bien-sûr, ainsi que notre staff sont en pleine forme actuellement. Aussi, rencontrer tous nos fans passionnés qui nous soutiennent est l’un des plus beaux trésors que nous avons eu ces 15 dernières années.

— Votre concert anniversaire, “SCANDAL 15th ANNIVERSARY LIVE『INVITATION』”, a été donné au Osaka-Jo Hall et diffusé en direct dans 53 pays à travers le monde.

HARUNA : C’est vraiment rassurant d’avoir des gens du monde entier qui nous soutiennent. Nous quatre avons progressé en tant que groupe, mais avec ce concert, on aurait dit que notre puissance s’étendait plus loin encore que nous quatre.

MAMI : En tout point, c’était un concert si amusant.

RINA : Ouais. C’était tellement amusant !

HARUNA : Même si nous avons déjà donné deux concerts au Osaka-Jo Hall par le passé (le premier le 3 mars 2013, le second le 22 juin 2014), c’est celui-ci dont nous sommes les plus satisfaites. Nous n’avons ressenti aucune pression à jouer un concert à un endroit si important pour nous – nous avons apprécié de jouer naturellement avec le désir de rendre à nos fans et à notre staff qui ont été avec nous pendant ces 15 ans. Nous sommes vraiment heureuses d’avoir un formidable sens d’accomplissement et de satisfaction dans cette précieuse salle pour nous.

TOMOMI : Puisque cet évènement a eu lieu durant la pandémie, je suis sûre que les personnes qui sont venues à la salle ont ressenti tout un tas d’émotions. Mais elles nous ont remercié d’avoir donné le concert. Nous étions là genre, “Non, non, c’est nous qui devrions vous remercier” (rires). Nous n’avons ressenti rien d’autre que de la gratitude durant ce concert.

— Il y avait autre chose à célébrer, puisque c’était l’anniversaire de RINA en ce même jour.

RINA : Le fait que mon anniversaire soit le même jour est une véritable coïncidence. À y repenser, le fait que j’ai été invitée à rejoindre le groupe à l’été de quand j’avais 14 ans et pensé, “Allez, je vais essayer de faire un groupe avec ces trois-là” était juste parce que c’était mon 15ème anniversaire. Ça m’a rendue vraiment heureuse de célébrer avec tout le monde ce jalon de mes 30 ans.

La sélection des chansons s’est tournée vers le futur plutôt que le passé

— Pendant le concert, vous avez annoncé les résultats finaux de votre vote de popularité des chansons “VOTE YOUR BEST SONG”, qui a commencé au printemps.

MAMI : Nous comprenons le classement des places 1 à 3, mais de la 4ème place à ce qui suit, les résultats étaient plutôt surprenants. Nous avons montré la progression du vote durant notre tournée en avril, et il y a beaucoup de chansons qui nous ont fait dire, “Cette chanson est passée de cette place à cette place ?!”. Je pense que personne n’aurait pu prévoir ce classement. C’était un projet très intéressant.

— En reflétant les résultats du vote et traçant le chemin vers vos 15 ans, votre setlist ce jour-là a donné l’impression qu’on pouvait clairement ressentir le SCANDAL actuel et le SCANDAL qui est à venir.

HARUNA : C’est exact. Plutôt que de repenser à nos 15 ans, nous pensions montrer qui nous serons dans le futur à ceux qui sont devenus des fans durant ces 15 ans. Comme nous avons pu repenser au passé quand nous avons atteint notre 10ème anniversaire, ce jour-là nous avons choisi des chansons qui vont avec ce que nous voulons montrer en allant de l’avant.

— La setlist contenait aussi deux nouvelles chansons. L’une est “one more time”, la chanson que vous allez sortir. L’autre se nomme “Ao no Naru Yoru no Sukima de” (Dans les interstices de l’écho de la nuit bleue).

RINA : HARU a brièvement abordé le sujet lors du MC avant “Ao no Naru Yoru no Sukima de” que tout un tas de pensées ont été mélangées ensemble et que beaucoup de choses ont été perdues durant les confinements de l’année dernière. Nous avons aussi perdu des amis. En ce sens, il n’y a pas eu que des bonnes choses, mais il y a aussi eu beaucoup de choses que nous avons réalisées à cause de ça. Je voulais laisser derrière moi ces sentiments que je n’oublierais jamais sous la forme d’une chanson, nous avons écrit les paroles impulsivement.

— Quand on entend cette chanson, les visages de nos proches aimés nous viennent à l’esprit. C’est le genre de pouvoir que détient cette chanson.

RINA : J’espère que ce sera une chanson que vous pourrez écouter en pensant à ceux qui vous sont chers. Quand j’ai écrit cette chanson, je ne pensais pas qu’on la jouerait au Osaka-Jo Hall, mais je pense qu’il était très significatif de la jouer en ce jour. J’étais très contente que HARUNA ait fait un MC qui capture bien les pensées que j’ai mises dans cette chanson.

Une “chanson enjouée et dansante” qui affirme des sentiments de joie

— Cette chanson que vous allez sortir, “one more time”, au moment où je l’ai entendue, je me suis senti ridiculement heureux. Dans vos interviews sur “Ivory” que vous avez postées en juin, MAMI a dit que vous vouliez faire des chansons enjouées et emplies de joie en allant de l’avant – c’est exactement ce que cette chanson est.

MAMI : C’est ça. Avec la création de “Ivory”, j’ai eu la sensation que j’étais capable d’évacuer tous ces sentiments accumulés en moi l’année passée – ou plutôt, que j’étais capable de réinitialiser mes sentiments. Aussi, j’ai beaucoup écouté de K-Pop dernièrement, donc je pensais qu’il serait sympa de faire une chanson dansante. En gros, je l’ai faite sur le thème d’une chanson enjouée et dansante. Au final, je pense que j’ai fait ce que j’avais en tête, et je suis assez satisfaite de cette chanson.

— Les paroles ont été écrites par RINA. Je pensais que commencer par “L’aube s’est levée sur la longue nuit” était super. La pandémie est toujours en cours, mais je pense qu’il est aussi important pour tous d’être positif et optimiste.

RINA : Même si c’est une situation compliquée pour tout le monde, je ne pense pas qu’il soit nécessaire de faire une croix sur ce qu’on aime ou ce qu’on trouve amusant. C’est valide de s’affirmer comme étant enthousiaste et joyeux. Quand je l’ai vu de cet œil, j’ai pu décider personnellement d’apprécier la musique à nouveau plus que jamais. J’ai écrit les paroles en me disant, “Je vais apprécier d’être dans un groupe au maximum”.

— C’est pour ça qu’elle se nomme “one more time”.

RINA : Oui. Puisque nous quatre avions l’intention de composer une chanson avec le titre “one more time” à la base, cette fois-ci, le titre est venu en premier. En ce sens, je pense que les paroles contiennent des sentiments que nous quatre partageons.

S’en souvenir comme “la chanson qui fait ‘Danse, baby’”

— Il y a une phrase dans les paroles qui dit, “Danse, baby”. Quand je l’ai entendue en concert, j’ai pensé, “Wow, SCANDAL dit ‘Danse, baby’ !” et je suis devenu très enthousiaste (rires).

HARUNA : Ahahaha.

MAMI : Au moment où j'avais commencé à composer la musique, les seuls mots me venant en tête qui pouvaient aller avec la musique étaient “Danse, baby” (rires). Les paroles “one more time” (Encore une fois) et “Danse, baby” étaient déjà incluses dans la chanson dès le stade de démo.

RINA : Du coup, j’ai utilisé cette phrase dans les paroles, puis je me suis calmée, j’étais là genre, “C’est pas trop ringard ?”… (rires). Nous en avons parlé toutes les quatre pendant la pré-production et avons trouvé que comme le hook sonnait super bien, ce sentiment devrait être chéri dans cette chanson et avons conclu de le laisser tel quel.

MAMI : Je voulais que ce soit un passage accrocheur du morceau. Nous serions contentes si vous vous en souveniez comme “la chanson qui fait ‘Danse, baby’”. Jusque là, nous avons attaché une très grande importance à chacun et à tous les mots de nos paroles, donc nous n’avons jamais décidé des paroles basées seulement sur le sentiment ou l’humeur d’une chanson. Mais, nous voulions au moins le faire pour cette chanson. C’est pour cela que j’ai insisté pour que “Danse, baby” soit incluse dans la chanson (rires).

— Les arrangements ont été faits par SCANDAL ainsi que Yuta Hashimoto, anciennement du groupe Odoriba Soul.

TOMOMI : Le vice-président de notre bureau de gestion (Fumihiko Tsuchiya) était le chanteur principal de Odoriba Soul, donc nous lui avons demandé une faveur via cette connexion.

MAMI : Nous avons décidé de conserver le jeu du morceau simple, avec un accent sur la musique assistée par ordinateur. Hasshi (Hashimoto) travaille également avec d’autres artistes appartenant à notre bureau, comme Rinne et asmi, c’était donc notre première occasion de travailler avec lui. Comme nous lui avions plutôt beaucoup dit que nous l’apprécions, il aurait pu penser que nous étions agaçantes (rires). Cela dit, il était prêt à tout accepter.

TOMOMI : Plus précisément, ça a pris beaucoup de temps de se mettre d’accord sur le son de l’intro. Les phrases étaient déjà décidées, mais nous avons pris le temps de choisir un son bien précis avec Hasshi – nous étions là genre, “Ce n’est pas ça, ça non plus”.

RINA : Hasshi est également venu au studio d’enregistrement et nous nous sommes bien amusées à nous enregistrer.

TOMOMI : Ouais. Je suis contente que nous avons pu nous occuper de fond en comble des détails les plus fins ensemble.

— Le son de la section rythmique est très efficace cette fois-ci, n’est-ce pas ? C’est pour cela que c’est une chanson sur laquelle on peut danser.

TOMOMI : C’est exact. Puisque le rythme est crucial dans ce morceau, nous avons pris le temps de créer le son de la section rythmique. Comme nous nous sommes concentrées sur ce côté dansant, nous avons essayé de légèrement déformer le son.

RINA : Quant à la batterie, j’étais très minutieuse sur la dureté de la grosse caisse et de la caisse claire, ainsi qu'au degré de serrage. Pendant la partie durant laquelle la batterie électronique et la vraie batterie se superposent, j’ai essayé un tas de modèles pour ajouter et enlever des sons, et c’était très amusant de le faire en expérimentant toutes sortes de choses au studio d’enregistrement.

En prenant conscience des paroles, les subtiles techniques de respiration ont été empruntées à la K-Pop

— L’attaque à la guitare joue aussi beaucoup, n’est-ce pas ? C’est agréable à écouter.

MAMI : J’ai utilisé les phrases telles qu’elles étaient au stade de démo. Je voulais créer une sorte de boucle, donc en gros, je joue la même chose tout le temps (rires).

— L’interlude est vraiment cool, mais est-ce qu’il a également été consolidé à son stade de démo ?

MAMI : Je n’étais pas trop sûre de quoi faire avec l’interlude. Même si toutes les autres parties étaient terminées, j’avais la sensation de penser à l’interlude jusqu’à la fin. Outre la guitare, j’ai conçu toutes les parties via ordinateur, ce qui m’a donné une impression très calme. Cela dit, comme je voulais que l’interlude ne soit que pour le groupe, il s’est avéré être excellent quand on a toutes essayé de l’enregistrer en direct.

— Aussi, le chant de HARUNA va bien avec l’ambiance de la chanson – il a une saturation et une clarté qui sont plus prononcées que d’habitude.

HARUNA : Au début, même si j’essayais de faire une chanson amusante sur laquelle les gens pourraient danser, je pensais faire un chant calme et qui convient à mon âge. Il y avait aussi un motif dans les démos que je chantais avec un peu plus retenue que la manière dont je le fais sur la piste enregistrée. Mais avant de m’enregistrer pour de bon, j’ai demandé à RINA une énième fois les sentiments qu’elle a mis dans les paroles, et la phrase “Tu n’as pas besoin d’un pass spécial” dans le refrain se démarquait vraiment pour moi. Ça m’a fait pensé à quel point l’âge n’a aucune importance pour apprécier la musique. Du coup, j’ai décidé d’exprimer purement mes sentiments de m’amuser à faire de la musique.

— Je suis sûr que ce sentiment sortirait naturellement de ta voix sans que tu t’en rendes compte.

HARUNA : Oh, oui. Mes sentiments sur cette chanson sont sortis sans que je réfléchisse trop. En parlant de prendre conscience de quelque chose, en ce qui me concerne, c’était la respiration. Dans la K-Pop, les techniques de respirations sont assez subtiles. J’ai utilisé des chansons de K-Pop comme référence et j’ai chanté en donnant plus d’importance à la respiration.

— Qu’est-ce que ça a fait de chanter “Danse, baby” ?

HARUNA : Ahahaha. Dès le stade de démo, la personne qui était la plus préoccupée par cette phrase était moi. En tant que chanteuse (rires). Mais quand je la chante, c’est vraiment bien. Cette sensation plaisante que tu as quand tu te laisses soudainement emporter par le rythme est fantastique.

— Je pense que c’est vraiment une super chanson. Cela dit, quand je l’écoute sur mon iPhone, j’ai un problème avec les paroles “Hey ! Siri !” qui font s’activer Siri pour de vrai (rires).

TOMOMI : C’est exact. Ça y réagit vraiment bien (rires).

HARUNA : Ça serait trop bien si la chanson faisait le buzz parce qu’elle active Siri (rires).

RINA : Ahahaha. Ça pourrait totalement arriver (rires).

Apprécier l’ambiance parce qu’elle a été réalisée par les membres

— La face B est une “version fête” de “one more time”, jouée comme un set acoustique. L’ambiance ici est également très agréable.

MAMI : Nous avons voulu faire un arrangement acoustique d’une chanson dansante. Ce n’est généralement pas simple de faire une attaque ferme avec une guitare acoustique. L’enregistrement de la chanson était assez stoïque, même si ça s’appelle une “version fête”. Être là genre, “Est-ce que c’est vraiment une fête ?” est comme s’entraîner dans un dojo (rires).

TOMOMI : L’entraînement est dingue (rires). Mais c’était amusant.

RINA : Ouais. Nous n’arrêtions pas de sourire le long de cette journée-là. Après que les bases ont été enregistrées, nous sommes allées acheter des petites bombes de table et nous nous sommes enregistrées pour créer un bruit de fond qui créerait la sensation de fête. C’était tellement amusant de faire tout ce bruit ensemble.

HARUNA : Je suis également heureuse que la direction de ces deux morceaux ait entièrement été donnée par nous. Je pense que les chansons ont une bonne ambiance parce que nous avons tout décidé par nous-même.

RINA : Ouais. Si nous le faisons nous-même, la direction sera très nuancée. Nous avons correctement pu partager l’ambiance et l’humeur ensemble, donc tout s’est passé comme sur des roulettes. J'avais l'impression que nous arrivions sur la même longueur d'onde plus facilement que d'habitude. C’est peut-être parce que nous sommes ensemble depuis 15 ans que nous pouvons nous lancer des défis comme celui-ci.

Encore une petite attente avant le 10ème album

— En octobre, vous donnerez une tournée conjointe avec les quatre artistes/groupes CHAI, indigo la End, Chiaki Sato, et Vaundy.

HARUNA : Nous n’avons pas beaucoup interagi avec eux par le passé, mais nous avons sélectionné des gens que nous écoutons souvent comme camarades de tournée conjointe. Je pense qu’il y aura des concerts palpitants non seulement pour nous, mais aussi pour ceux qui viendront y assister.

RINA : Ça sera la première fois que nous rencontrerons Vaundy et indigo la End.

MAMI : Je suis apparue à une émission TV l’autre jour avec Enon Kawatani [de indigo la End] pour la première fois, mais j’étais timide et arrivait à peine à lui parler (rires). Du coup, j’espère que nous pourrons devenir amis grâce à notre concert avec son groupe.

— Pour finir, veuillez nous parler de l’avancement de votre album, qui est très attendu. Je suis sûr que tout le monde a hâte de l’écouter.

RINA : Nous avançons, pas à pas (rires). Nous avons besoin d’écrire encore, disons, trois chansons.

TOMOMI : Je n’en ai pas encore vu le tableau complet, mais je suis sûre que ce sera bien. Comme ce sera notre 10ème album, nous ferons de notre mieux avec l’intention qu’il soit absolument superbe. Attendez encore un petit peu.

— J’ai également hâte de voir ce que SCANDAL nous réserve durant sa 16ème année.

TOMOMI : Oui (rires). Nous continuerons à faire des activités avec lesquelles nous nous sentons à l’aise, et nous irons aussi loin que possible toutes les quatre.

Liens

  • Interview source : https://natalie.mu/music/pp/scandal13
  • Traduction en Anglais : https://www.scandal-heaven.com/t15647-music-natalie-scandal-s-one-more-time-interview#777442
  • Galerie des photos promotionelles et des interviews de “one more time” : https://mega.nz/#F!MrQ3mYxR!RWctlK2-FLlVPQH-7UkouA

Gatien Sibieta |

Gatien, 20 ans – Musicen/ne autodidacte, mélomane

J'ai découvert SCANDAL le 26 mars 2020 avec Masterpiece, alors que j'avais plus que jamais besoin de la bonne humeur et de l'honnêteté émotionnelle et artistique qui fait toute la beauté de SCANDAL. Les bonnes ondes qu'elles partagent peuvent parler à tout le monde, car la frontière linguistique n'est qu'une illusion qui n'attend que d'être brisée par l'enthousiasme de fans du monde entier. Chez SCANDAL★FRANCE, nous contribuons à vous le prouver !

Leave a Reply