SCANDAL | Le charme de “Ivory” révélé à travers quatre interviews solos (Music Natalie)

RINA : “En fait, cette période après que nous avons fait “eternal”, nous étions assez inquiètes genre, ‘Quelle sera la bonne chanson avec laquelle poursuivre ?’. Nous voulions une chanson avec un tempo doux, mais n’arrivions pas à en concrétiser l’image. C’est à ce moment-là que MAMI m’a envoyé ce morceau, et dans un sens j’ai eu l’impression que notre exacte situation de ne pas avoir d’image précise en tant que groupe s’est transformée en une chanson (rires).”

SCANDAL a sorti Ivory, leur second single de l’année.

La chanson au rythme plus lent a été composée paroles comme musique par MAMI, qui fait également le chant principal. Avec Kouhei Munemoto, qui participe à la production et aux représentations live de nombreux artistes en tant que producteur du son, comme arrangeur, le son est simple tout en sonnant chaleureux et spacieux. La face-B est une version acoustique de “Ivory”.

Cette édition inclut quatre interviews solos avec HARUNA, MAMI, TOMOMI et RINA. À travers les anecdotes sur la production racontées du point de vue de chacune d’elles, nous révèlerons de manière tridimensionnelle le charme de “Ivory”.

Interview d'HARUNA

Réaliser qu’elles ont pu produire une chanson de première classe grâce à leur tournée

— J’ai [l’intervieweur] assisté à la tournée “SCANDAL MANIA TOUR 2021 request” au Zepp Haneda. Vous vous amusiez tellement.

C’est vrai (rires). Il y aussi eu tellement de moments d’émotion en même temps, donc il y a eu beaucoup de fois où nous avons cru pleurer. En se tenant à nouveau sur scène, nous avons réalisé que nos cœurs étaient réduits à néant pendant tout ce temps où nous n’avons pas pu jouer de concerts comme nous l’aurions voulu. Du coup, même si les choses ne sont pas complètement revenues à la normale, nous sommes tellement heureuses d’avoir pu ressentir que les concerts eux, sont revenus.

— Vous avez aussi sorti “eternal” en mars. Comment en a été la réception ?

On ne pensait pas que ça pouvait être une chanson qui domine autant les salles. C’est un morceau empli de nouvelles choses, et de notre détermination de célébrer notre 15ème anniversaire bien sûr, donc même si nous jouions avec confiance, le fait que ça puisse changer l’enthousiasme dans les salles à ce point-là est quelque chose qui sortait de notre imagination. Nous avons produit une chanson de première classe.

Le simple fait d’amener les gens à penser qu’une chanson est bonne est suffisamment bien

— En ce qui concerne les nouvelles, votre nouvelle chanson “Ivory” est différente de n’importe quel single que vous avez sorti par le passé. De plus, MAMI y fait le chant principal.

Nous avions le désir de faire quelque chose de frais avec la chanson qui suivrait “eternal”. Puis, à la fin de l’année, MAMI nous a passé une démo d’elle jouant et chantant sur son propre accompagnement, et quand nous travaillions dessus en pré-production, nous commençions à penser “Cette chanson est géniale, n’est-ce pas ?” ; “Je veux que cette chanson soit la prochaine que les fans écoutent”. Ce n’est pas parce que c’est une chanson pour un single que je dois absolument la chanter, et cette fois-ci nous avons eu MAMI au chant principal comme nouveau défi. Au-delà de se préoccuper de ce que les gens pourraient en penser, ça nous allait de simplement faire dire aux gens, “C’est une bonne chanson”.

— Ce sentiment précis est le début des paroles de la chanson : “Rien n’est jamais trop sûr - Tente ta chance - Échouer fait peur - Mais il n’y a aucune raison de s’inquiéter”.

Ahahaha (rires). C’est totalement vrai. Quand on y pense, SCANDAL n’a pas fait de choses qui vont dans une seule case, et c’est important de faire quelque chose d’amusant avec des sentiments frais, de temps en temps. Je suis contente qu’on ait fait une chanson comme ça, aussi.

— Pourquoi avez-vous demandé à Kouhei Munemoto de travailler sur les arrangements ?

Au stade de pré-production, nous avions terminé un son que nous quatre seules avions trouvé. Cependant, comme c’est l’année de notre 15ème anniversaire et qu’on sort quelque chose en physique, nous voulions en faire une chanson spéciale. Du coup, nous avons demandé à Munemoto d’ajouter quelque chose en parallèle de notre propre essence. Même si Munemoto a une présence phénoménale en tant que claviériste, il est également une gentille personne avec les autres artistes. C’est pourquoi nous avons toujours voulu travailler avec lui.

— Est-ce que vous avez travaillé sur les arrangements ensemble avec Munemoto ?

Oui. Nous avons arrangé le morceau ensemble dans le studio. C’était très amusant. Il a perçu ce qu’était l’atmosphère de SCANDAL, et il l’a arrangée avec une soustraction en tête dès le début – ou plutôt, il a pu imaginer plein de phrases qui pourraient bien combler les écarts. Aussi, il y a eu Taichi Ohira, avec qui nous avons travaillé à nos débuts, qui a dirigé les harmonies pour la première fois depuis longtemps.

— Les harmonies sont incluses tout le long du morceau, n’est-ce pas ?

C’est exact. Même si MAMI fait le chant principal, mes harmonies sont venues s’y mêler avec tout autant de passion (rires). Aussi, les voix des autres membres sont incluses à la fin, ce qui donne un côté un peu gospel. Je pense que ce sont des harmonies qui valent le détour.

De l’empathie gagnée en chantant à propos de quelqu’un

— HARUNA, es-tu celle qui joue de la guitare électrique durant l’intro ?

Oui. Étant donné que c’est une chanson qui a commencé en étant une démo que MAMI jouait en acoustique, MAMI est celle qui joue de la guitare acoustique et chante durant l’enregistrement ainsi que les concerts. Par conséquent, il a naturellement été décidé que je jouerai de la guitare électrique. Je fais habituellement la guitare rythmique, donc c’était plutôt revigorant pour moi de jouer les riffs de guitare.

— Selon toi, quel genre de chanteuse penses-tu que MAMI est ?

Elle est d’un genre totalement différent que moi. Je ne sais pas si c’est la bonne manière de le dire, mais je pense que c’est une chanteuse qui a l’air d’avoir une voix très directe et émouvante. Il y aussi quelque chose de gai et d’unique dans sa manière de chanter. Je l’ai aussi ressenti durant l’enregistrement, mais je pense qu’au lieu de décider comment elle chante quelque chose, elle chante en fonction de comment elle se sent à l’instant présent. Du coup, même si on fait un paquet de prises, elle ne chantera jamais deux fois pareil. En fait, les prises du chant de MAMI sont essentiellement bonnes à faire d’un coup. C’est parce que dès le début elle sera genre, “Nous sommes totalement parées à ça”, et fera une prise persuasive.

— Comment s’est passé le tournage du clip ?

Pour pouvoir utiliser la scène où on joue au ralenti, nous l’avons enregistrée en vitesse double. C’était assez dur. Comme c’était si rapide, nous la ressentions genre, “Euh, est-ce que ‘Ivory’ était ce genre de chanson ?” et nous l’avons jouée comme un groupe de punk (rires). C’était dur au début parce que nous n’arrivions pas à suivre les changements d’accords, mais en peu de temps nous nous sommes naturellement adaptées à la jouer deux fois plus vite – c’était intéressant.

— On dirait que la production de musique [pour d’autres, nouvelles chansons] est actuellement en cours.

Oui. Les chansons qui ont été créées durant la pandémie sont matures et donnent aussi l’impression qu’elles sont un peu plus intuitives. Il y a beaucoup de chansons qui expliquent clairement ce à quoi on pense, au lieu qu’on les écrive pour quelqu’un d’autre.

— C’est tout à fait “Ivory”.

Oui. Même si nous avons fait des chansons comme ça à propos de nous, nous avons appris avec “eternal” et “Ivory” que d’autres personnes compatissent avec, ce qui aura vraisemblablement un grand impact sur la production de l’album. Nous avons récemment pensé que nous n’avons pas besoin d’excessivement endosser des sentiments comme vouloir encourager quelqu’un.

Interview de MAMI

Accepter sa personne perturbée

— Comment s’est passée votre tournée fan club “SCANDAL MANIA TOUR 2021 request” ?

C’étaient de simples concerts style clubs de musique avec tout le monde se tenant debout, tapant dans leurs mains, les levant en l’air, et bougeant leurs corps en rythme, donc même s’il y avait beaucoup de restrictions, nous avons pu donner des concerts proches de ceux d’avant le début de la pandémie. Toutes les salles étaient super intenses !

— Les setlists étaient basées sur votre vote des chansons populaires, et pour les quatre premiers concerts, la chanson “Koe”, sur laquelle tu fais le chant principal, était n°1. Elle est restée n°2 pour les concerts suivants.

C’est grâce au soutien passionné des fans de “Koe”. Puisque “Koe” était deuxième dans notre vote des chansons populaires précédent d’il y a cinq ans, je pense que ceux qui n’étaient pas satisfaits du résultat ont fait de leur mieux cette fois-ci (rires). J’en suis très reconnaissante.

— Et maintenant vous avez la nouvelle chanson “Ivory” qui déchaînera de nouveau les fans de “Koe”. C’est un morceau plus lent dont les paroles, la musique, et le chant principal sont de ta part.

Cette chanson a été composée pendant que je prenais un bain. C’est un produit du hasard – ou plutôt, il n’était pas du tout dans mes plans de la faire. Pour tout vous dire, je n’ai pas vraiment pu écrire de chansons depuis que la pandémie a commencé. Il y a eu des moments comme ça par le passé, mais puisque c’était la première fois que ça continuait depuis plus d’un an, je pense que je me disais, “J’en ai marre ; j’abandonne” (rires).

— Est-ce qu’il y a quelque chose qui t’en a libérée ?

Plutôt que de s’en échapper, j’ai enfin réalisé que ce sont toujours les mêmes choses qui me tourmentent. Je continue à me tourmenter de la même manière que je le fais pour la musique ainsi que mes propres complexes et mon style de vie. Quand j’ai réalisé ça, j’ai été un peu surprise et j’ai rigolé. Je suis sûre que je savais que je continuerais à vivre ma vie en me tourmentant avec ces choses.

— Je pense que ça veut dire que tu as pu accepter ta personne perturbée.

C’est ça. Puis tout a pris sens. J’ai eu l’impression que je pouvais m’affirmer et je me suis sentie soulagée. Ensuite cette chanson est sortie naturellement comme un soliloque.

— Comment est-ce que cette chanson née de cette manière a-t-elle été reçue par les membres ?

Tout le monde y a bien réagit. Je présente sincèrement mes excuses, mais je n’avais pas pensé à encourager les autres avec cette chanson (rires). En tout cas, les autres membres ont vraiment compatis avec les paroles que j’ai écrites. À ce moment-là, j’étais très confiante parce que je pensais, “Cette chanson peut être la chanson de quelqu’un”. En ce qui concerne la personne, et la chanson.

Enregistrement en face à face avec HARU

— Compte tenu de comment la chanson est arrivée, il semble inévitable que ça devait être toi qui y ferait le chant principal.

Tout le monde l’a aimée quand j’ai envoyé la démo acoustique. Elles étaient là genre, “C’est vraiment bien !”. Bien sûr, j’étais surprise, puisque que je ne me suis pas enregistrée avec en tête l’intention de faire le chant principal, mais dès que tout le monde a dit, “MAMI va la chanter”, ça m’a mise à l’aise et m’a convaincu. J’ai toujours eu un désir de me lancer un nouveau défi, alors de toute façon, j’ai appréhendé l’enregistrement en me disant, “Advienne que pourra !” (rires).

— Je pense que les voix sont vraiment exceptionnelles. Les pensées contenues dans ce morceau sont émouvantes et directes.

Parce que j’ai une voix directe, il est difficile de distinguer les hauts et les bas dans les émotions. Du coup, j’étais consciente de la chanter avec de l’émotion pour que ça devienne palpitant vers la seconde moitié de la chanson. Aussi, puisque je chante suffisamment avec HARU pour que ce soit comme un duo vocal, nous nous sommes assurées de faire correspondre et moduler notre manière de chanter. Nous étions dans des cabines différentes mais les avions installées de manière à ce qu’on se fasse face et se voit, donc nous avons pu l’enregistrer ensemble en se regardant.

— Quelle partie as-tu mise en valeur quand est venu le moment des arrangements ?

Je pensais que n’importe quel son qui serait inclus en parallèle du nôtre serait un synthétiseur, donc j’ai demandé de l’aide à Munemoto par le biais de HARU. Je lui ai à peine donné des indications, mais Munemoto a mis les éléments que je voulais. Même quand on enregistrait, il improvisait des phrases diverses et variées. Au final, ça s’est terminé avec des échanges du style, “Utilisons ceci”, et “Peut-être que ceci n’est pas nécessaire”. Travailler dessus était amusant.

Créer “Ivory” lui a donné la paix d’esprit

— D’ailleurs, que veut dire le titre “Ivory” ?

Puisque la chanson a été faite pendant que je prenais un bain, c’est un mot qui a été choisi à partir de cette ambiance. L’éclairage légèrement sombre, la forte humidité floutant le champ de vision, et les miroirs couverts donnent l’impression de ne rien voir. La couleur et la scène globale sont “l’ivoire”. Aussi, la raison pour laquelle je chante dans une baignoire dans le clip est parce que la chanson a été faite dans le bain. Les autres membres m’ont suggéré, “Pourquoi pas la chanter en étant dans une baignoire ?”.

— As-tu pu sortir de ta baisse d’activité en créant cette œuvre ?

 

Non, ça n’a pas vraiment changé (rires). En faisant “Ivory”, j’ai utilisé toutes les émotions qui font la base de la chanson, je me suis senti revigorée, et j’ai la paix d’esprit. Du coup, j’ai pensé que je devrais recommencer et assimiler beaucoup de choses. Comme je me suis intéressée au skateboard récemment, j’aimerais en faire autour de chez moi et voir ce que ça donne. Le coronavirus est toujours dans les parages, mais je veux faire des chansons claires et joyeuses pour le futur.

Interview de TOMOMI

Une tournée qui a représenté SCANDAL, qui ne se cantonne pas à un seul genre

— Comment s’est passée votre tournée fan club “SCANDAL MANIA TOUR 2021 request” qui s’est produite avec un public présent en personne ?

J’étais tellement heureuse qu’on ait pu la faire, parce que ça faisait si longtemps depuis la dernière fois que nous avons fait une tournée. Même si le public ne pouvait pas chanter, nous pensions, “C’est vraiment ce que nous voulons !”. Je pense que tout le monde chantait dans sa tête, et quand nous jouons des concerts, nous pouvons vraiment entendre ces voix ! Je pense que c’est une capacité humaine encore inconnue (rires).

— Les setlists qui ont reflété les résultats du vote des chansons populaires par les fans étaient également intéressantes.

Nous avons fait un vote de chansons populaires il y a cinq ans, mais au fur et à mesure que le temps passait, notre nombre de chansons s’est agrandit et les classements ont pas mal changé. Personnellement, je suis très contente que les chansons de toutes périodes se classent de manière égale. SCANDAL ne s’est pas cantonné à un seul genre, et l’ambiance des chansons peut considérablement changer selon la période. Malgré cela, les résultats du vote de cette fois-ci nous indiquent que nous sommes aimées à travers toutes nos périodes. Ça nous a beaucoup mises en confiance, donc nous sommes pleines de gratitude. Parce que dans un sens, nous avons pu faire une archive du 15ème anniversaire avec cette tournée, nous espérons que vous pourrez voir le ‘nous’ le plus récent à notre concert au Osaka-Jo Hall (SCANDAL 15th ANNIVERSARY LIVE「INVITATION」) le 21 août.

Raconter que ce qu’elles ont cultivé jusque là sont leurs ‘elles’ les plus récentes

— Votre nouvelle chanson “Ivory” sortie en tant que single a les paroles et la musique composées par MAMI. Quelle en a été votre première impression ?

Quand elle nous a envoyé la démo, nous avons pensé que c’était comme son propre soliloque. On se réunit chaque semaine, et on dirait que MAMI a transformé ce dont nous avons parlé en une chanson. On dirait que ça nous a beaucoup aidées à faire une chanson à propos de quelque chose que nous avons en commun.

— Comment avez-vous imaginé les arrangements ?

Les démos que MAMI nous envoie habituellement sont plutôt peaufinées, et beaucoup d’entre elles sont dans leur forme finale. Cependant, puisqu’elle nous a envoyé “Ivory” sous sa forme acoustique, nous étions vraiment enthousiastes de pouvoir l’arranger dans n’importe quelle direction. Nous avons eu Munemoto pour nous aider avec les arrangements, et c’était très amusant de trouver le parfait équilibre en explorant différentes directions ensemble.

— Quelle direction y voyais-tu ?

Nous voulions garder le son simple et en faire une chanson qui fait ressortir les harmonies vocales tout le long. Nous avons demandé à Taichi Ohira, qui nous a aidées jusqu’à la moitié de l’enregistrement, de participer et de les diriger. Ohira est un génie quand il s’agit de faire des harmonies. Il y a quelques parties complexes, mais il a fait sonner ça cool. Nous lui avons parlé de donner un petit côté gospel et lui avons demandé de le mettre en forme.

— Ça fait longtemps que n’avez pas fait de chanson avec des harmonies vocales.

C’est exact. C’était notre signature dans le passé, mais le faire maintenant est rafraîchissant (rires). Dans un sens, c’est un morceau très bizarre. Même si c’est un nouveau genre de chanson que nous n’avons jamais sorti comme single auparavant, il y a aussi un petit côté nostalgique. On dirait que tout ce que nous avons cultivé jusque là et le ‘nous’ de maintenant se sont joyeusement entrelacés.

L’ambiance s’est faite naturellement comme un simple coup de pinceau

— Que voulais-tu précisément inclure pour la basse ?

J’ai essentiellement essayé de conserver la basse super simple. Puisque c’est vraiment un morceau soliloque, le son de fond ne doit pas être trop bruyant. Cependant, j’ai essayé de changer le rythme un petit peu, et j’ai essayé de trouver un moyen que je ne le joue pas simplement.

— La voix de MAMI se dégage vraiment, n’est-ce pas ?

Est-ce que le chant de MAMI n'est pas trop bien ? (rires) Je l’apprécie vraiment. La chanson en elle-même a une ambiance qui s’est faite naturellement comme un simple coup de pinceau, donc je pense qu’elle ne l’a chantée qu’une poignée de fois quand nous enregistrions. Même si nous l’avons faite en réfléchissant à un tas de choses, cette fois-ci, nous nous sommes naturellement senties portées à la modeler ainsi, y compris pour le son. Nous espérons que les fans l’aiment.

— Le clip qui colle à l’ambiance du morceau est également merveilleux.

Merci beaucoup. Pour les scènes où les membres sont montrés un par un, les autres membres les dirigeaient de derrière la caméra. Des trucs du genre, “Souris un peu”, ou “Essaie d’avoir l’air triste”. Je n’ai jamais tourné quelque chose en étant autant regardée, donc il se pourrait que ce soit la chose la plus embarrassante qui me soit arrivée en ces 15 ans (rires). Même si c’était un peu embarrassant, je pense que nos expressions naturelles sont ressorties.

— Avec la création de “eternal” et “Ivory”, vois-tu de quelconques développements à l’horizon ?

Je me le demande… Mais on dirait que nous avons fait une ligne avec ces deux chansons, donc nous avons bel et bien un désir de la connecter au futur. C’est dur de mettre des mots dessus, mais je pense que les deux chansons ont la même largeur. Aussi, toutes les deux ont des sons qui font confortablement écho à la vie de tous les jours. C’est le son que nous avons atteint en traversant cette pandémie quand nous ne pouvions pas jouer de concerts, donc je pense que nous devrions plus l’incorporer comme notre standard.

Interview de RINA

Une tournée montrant “un SCANDAL que tout le monde veut voir”

— Tout d’abord, parle-nous s’il te plaît de votre tournée fan club “SCANDAL MANIA TOUR 2021 request”.

Je suis tellement contente que nous avons pu la finir. L’année dernière s’est majoritairement passée sans pouvoir donner de concerts, qui sont le cœur de notre style de vie, donc nous étions extrêmement heureuses d’avoir un public face à nous. C’était une tournée où nous avons pu jouer chaque note avec attention tout en ressentant une énergie qui ne se ressent qu’en concert.

— La setlist de chaque concert était représentative du vote des chansons populaires tenu en ligne. Pour chaque concert, les 10 chansons les mieux classées des derniers résultats ont été jouées.

Depuis notre tournée des 47 préfectures en 2017, c’est devenu une habitude pour nous de jouer des concerts avec des setlists différentes à chaque fois, mais ici, nous avons demandé aux fans de choisir leurs morceaux favoris. C’était intéressant qu’il y ait des différences entre chaque concert. En faisant cette tournée, nous tenions à montrer “un SCANDAL que tout le monde veut voir”, donc la faire sous la forme de setlists à la demande était la bonne manière de procéder. Nous étions contentes de voir que les classements étaient composés de chansons aussi bien récentes que vieilles.

— Je suis sûr que vous êtes intéressées de connaître les résultats finaux du vote de popularité en cours.

C’est exact. On peut voter jusqu’au 15 août, puis nous annoncerons les résultats finaux le 21 août, donc nous espérons que tout le monde a hâte de les voir.

Inclure un sentiment stressant de ne pas savoir ce qui va arriver

— La nouvelle chanson de SCANDAL “Ivory” est maintenant sortie. Comment la chanson a-t-elle été créée ?

MAMI était là genre, “Cette mélodie m’est venue en tête. Qu’en penses-tu ?” et m’a envoyé un mémo vocal enregistré dans son bain où elle la fredonnait. C’était vraiment entraînant et j’ai bien aimé, donc nous avons toutes décidé de la mettre en forme. En fait, cette période après que nous avons fait “eternal”, nous étions assez inquiètes genre, “Quelle sera la bonne chanson avec laquelle poursuivre ?”. Nous voulions une chanson avec un tempo doux, mais n’arrivions pas à en concrétiser l’image. C’est à ce moment-là que MAMI m’a envoyé ce morceau, et dans un sens j’ai eu l’impression que notre exacte situation de ne pas avoir d’image précise en tant que groupe s’est transformée en une chanson (rires).

— Les paroles ont une image forte et positive de, “Même si la réponse n’est pas claire, prends juste du plaisir à faire ce que tu aimes”.

C’est ça. Ce sentiment stressant de “Que va-t'il se passer maintenant ?” en ne connaissant pas la réponse exacte et étant incertain se manifeste dans les paroles. C’est bien d’avoir une chanson qui aide vraiment l’auditeur/trice en étant aucunement intrusive. La mélodie et les paroles sont toutes les deux très bonnes.

— Le chant de MAMI est également très naturel étant donné que la chanson inclut ses sentiments personnels.

C’est parce que cette chanson incarne parfaitement la personnalité de MAMI (rires). Aussi, le fait que ce soit notre 15ème anniversaire est un grand facteur, tout comme notre volonté de faire des choses que nous n’avons jamais faites auparavant. 

Plus souple et plus naturel

— Kouhei Munemoto a participé aux arrangements.

Comme nous voulions inclure des synthétiseurs, nous avons demandé de l’aide à Munemoto. Les arrangements se sont faits en toute simplicité – nous sommes allés dans le studio ensemble, et chacun a facilement partagé des idées. C’était très amusant.

— Qu’avais-tu en tête en enregistrant la batterie ?

Puisque la chanson commence avec la batterie, je pensais faire une phrase en ayant conscience d’un côté accrocheur qui puisse emballer le public dès le début du rythme. Aussi, je voulais que la batterie ne soit ni trop faible, ni trop puissante, donc j’ai donné une attention particulière au ton.

— L’humeur exquise, parfaitement équilibrée, qui n’est ni trop faible ni trop puissante, donne le même ressenti que “eternal”, même si la direction du son est différente.

Je suis d’accord. Nous aimons bien sûr les chansons avec une atmosphère solide, mais actuellement nous voulons mettre en avant la souplesse. Dernièrement, nous avons volontairement joué des sons qui ne sont pas trop loin de nos ‘nous’ habituels, et de la musique qui représente qui nous sommes. Cette fois-ci, nous avons été attirées par le goût des paroles de MAMI, donc nous avons l’impression d’avoir pu faire de la musique plus naturellement.

— Est-ce que le groupe dans son ensemble a mis en avant ce genre d’humeur ?

Oui. Ça nous vient toujours quand nous entrons dans le studio. Nous aimons toujours les morceaux intenses, incisifs qui font de l’effet aux concerts, et nous ne tenons pas à totalement les faire disparaître, mais si nous prenons en compte que le groupe sera uni pendant encore longtemps, nous aimerions que tout le monde accepte des chansons qui reflètent notre phrase actuelle. Nous voulons vraiment y ajouter de l’expressivité dernièrement.

— Vous avez déjà sorti deux singles en 2021, mais il semblerait que SCANDAL travaille toujours durement sur des chansons.

Nous travaillons sur des chansons pour un album depuis un moment maintenant. Depuis “eternal”, nous ne faisons pas que nous cantonner à ces sons typiques entendus chez d’autres groupes – nous incorporons activement de la musique assistée par ordinateur et essayons également d’enregistrer la basse en signal direct, donc notre prochain album pourrait bien avoir ce genre d’ambiance. Quand nous avons joué “eternal” à un festival il y a un petit moment, elle a été acceptée plus que ce à quoi nous nous attendions. Ça nous a donné beaucoup de courage, donc je pense que nous pouvons continuer à essayer tout plein de choses.

Liens

Gatien Sibieta |

Gatien, 20 ans – Musicen/ne autodidacte, mélomane

J'ai découvert SCANDAL le 26 mars 2020 avec Masterpiece, alors que j'avais plus que jamais besoin de la bonne humeur et de l'honnêteté émotionnelle et artistique qui fait toute la beauté de SCANDAL. Les bonnes ondes qu'elles partagent peuvent parler à tout le monde, car la frontière linguistique n'est qu'une illusion qui n'attend que d'être brisée par l'enthousiasme de fans du monde entier. Chez SCANDAL★FRANCE, nous contribuons à vous le prouver !

Leave a Reply