Interview de SCANDAL par SPICE

Nous voulons créer des sentiments à partir de zéro et envoyer des sentiments amusants. Nous espérons montrer une nouvelle facette de SCANDAL qui va de pair avec l’état actuel du monde.

SCANDAL: Le quatuor qui a transformé son complexe en une arme parle franchement des faiblesses auxquelles il a été confronté et de la force qui a germé durant la pandémie


SCANDAL a sorti sa nouvelle chanson « SPICE » le 15 juillet. Le couplet « Même ce sentiment d’infériorité ne disparaîtra pas – Après tout, c’est une partie de nous » chanté avec le son du groupe qui peut être considéré comme « un classique de SCANDAL », concerne également SCANDAL. Leur dénomination de « groupe exclusivement féminin » qui était un complexe pour elles est maintenant devenu une arme énorme pour elles.
Même la tristesse dont ils ont eu à faire face dans le passé a été transformée en une arme, et avec les paroles, « Alors que nous pouvons nous retrouver ici encore et encore – Nous devenons plus forts autant que nous avons été blessées – Continuons de courir vers demain », elles émettent un message puissant qui coupe avec la situation actuelle dans le monde. Dans cette interview, le quatuor avoue ouvertement les émotions auxquelles elles ont été confrontés après que toutes leurs concerts au Japon aient été annulées et qu’elles ne pouvaient plus organiser de concerts.
SCANDAL montre à la fois ses forces et ses faiblesses dans cette interview. SCANDAL, qui est devenu plus fort que lorsqu’il a été blessé, relèvera le défi de tenir un nouveau type de concert avec 『SCANDAL WORLD TOUR 2020″ Kiss from the darkenss « Livestream』 le 21 août, le jour du 14e anniversaire du groupe.


Premièrement, veuillez nous parler de votre confinement à la maison. Je suis sûr que c’était la première fois dans l’histoire de SCANDAL qu’il s’est passé tant de temps sans pouvoir se voir ou pouvoir participer à des activités musicales.
Pouvez-vous nous dire ce que vous avez redécouvert à propos de vous-même, ce que vous avez pensé de votre musique, SCANDAL en tant que groupe, et ce que vous avez ressenti pendant cette période?

TOMOMI: Du côté du groupe, nous avons sorti numériquement une chanson intitulée « Living in the city » le 3 juin. C’était une chanson que nous avions écrit auparavant, mais nous l’avons sortie maintenant car nous sentions que c’était exactement ce que nous voulions transmettre à ce moment-là. Nous avons tout enregistré à la maison car nous ne pouvions pas aller dans un studio d’enregistrement. Mis à part les guitares et les voix, tout le reste a été fait électroniquement.
Nous sommes un groupe, donc jusqu’à présent, nous voulions vraiment mettre un son de groupe « live » quand nous avons enregistré quelque chose, mais cela nous a fait réaliser qu’il y avait de nombreuses façons différentes de faire des chansons. J’ai toujours aimé écouter de la musique électronique, mais pour nos sorties, nous avons toujours voulu offrir un son live parce que nous sommes un groupe. Cependant, nous avons décidé de ne pas laisser cela nous attacher et avons pensé que nous pourrions lui donner un son semblable à SCANDAL.

Oh ! C’est un grand changement, n’est-ce pas ?

TOMOMI: Oui. Cette sortie signifie que notre gamme est susceptible de continuer à s’étendre.

HARUNA: Chacune de nous, membres de SCANDAL a ses propres atouts. Depuis quelques années, je suis particulièrement consciente que lorsque j’agis en tant que visage de SCANDAL, je suis la chanteuse qui entraîne bien sûr le groupe, et je livre aussi nos pensées à notre public comme durant des MC. Les spectacles étaient une partie très importante de cela, et quand nous ne pouvions plus en réaliser, j’ai perdu de vue ma valeur. Cela a été très difficile pour moi. Pendant cette période de confinement, nous avons enregistré notre podcast et réalisé des direct sur Instagram.
Quand il s’agit de produire des mots dans des endroits différents des émissions, vous vous interrogez sur des choses comme: « Quel genre de position dois-je avoir en disant cela? » ou « Quels mots peuvent attendre les nombreuses personnes qui ont du mal à rester positives pendant cette période? » J’ai eu plus d’occasions de vraiment réfléchir à mes propos.

Même lorsque vous n’aviez pas de concerts, vous créiez activement un endroit où vous pouviez produire les mots et les partager.

HARUNA: Oui. Nos lives Instagram ont été lancées en particulier parce que nous voulions faire quelque chose pour nous connecter avec ceux qui nous soutiennent. Cela m’a fait réaliser qu’il est très important pour moi d’obtenir des réponses de notre public lorsque je suis sur scène pour exprimer mes sentiments par des mots. Donc, à l’avenir, nous voulons faire tout ce que nous pouvons pour communiquer avec tout le monde, même en dehors des spectacles.

MAMI: Chacun de nous a réfléchi à ce que nous pourrions faire. Nous faisions des choses numériquement, mais nous ne pouvions pas jouer de concert ni partir en tournée. Nous réfléchissions constamment à ce que chacun de nous pouvait faire pour contribuer à SCANDAL.
Nous étions vraiment motivées lorsque la quarantaine a commencé. Nous avons pensé à l’avenir, en disant des choses comme: « Faisons ce genre de chanson en tant que SCANDAL pendant ce temps, puis sortons-la une fois la quarantaine terminée. » Cependant, comme nous perdions progressivement de vue les choses en cours de route, nous avons commencé à nous sentir déprimées.
Nous nous sommes dit: « Que devons-nous faire au juste? » Mais une fois la quarantaine terminée et nos activités redémarrées petit à petit, ces sentiments se sont progressivement ajustés. En ce moment, nous pensons positivement à cette situation et à ce que nous pouvons faire en tant que groupe.

RINA: Lorsque nous ne pouvions plus jouer de concerts et que nous n’avions pas d’autre choix que de rester à la maison, je me suis dit: « C’est ma chance d’économiser des trucs! J’écrirai une tonne de paroles! » Mais même si j’avais le temps, je n’ai rien pu écrire.

Eh!!

RINA: C’était la première fois que cela arrivait en ce qui concerne les paroles. J’ai toujours été une personne d’intérieur, alors j’ai pensé que rester à la maison me ferait me sentir sans stress. J’ai réalisé que choisir de passer du temps à la maison n’était pas la même chose que de rester à la maison après qu’on lui ait dit de ne pas la quitter.
Je suis à peine sortie. Ce n’est pas exactement la même chose que ce que disait HARUNA, mais je n’aimais vraiment pas ça, quand je pensais que je ne pouvais rien faire. Je ne pouvais pas écrire de paroles même après un mois, alors j’ai temporairement renoncé à écrire de la musique.
C’était inutile. Et donc, bien que ce soit un domaine complètement différent, j’ai essayé de faire un zine et j’ai lancé une chaîne YouTube. J’ai changé de vitesse, voulant intéresser les gens à SCANDAL d’une manière qui peut être faite maintenant et qui n’implique pas d’assister à un de nos concerts.
Même si nous ne savons pas quand nous pourrons à nouveau jouer des concerts, je ne pense pas que nous devrions transformer des chansons qui font bouger les choses dans les concerts ou des mots qui sont établis dans les concerts, en paroles. Nous recherchons donc une nouvelle image de ce que devrait être notre musique.

Je suis un peu surpris d’avoir vu un aperçu des aspects négatifs de vous depuis le début de cette interview.

HARUNA: Mais quand vous commencez à vous sentir mal, vous êtes capable de dire que vous «abandonnez» ― et je pense que c’est une force. Au lieu d’abandonner, de tomber tout en bas et de ne pas pouvoir reculer, changer de vitesse et chercher un moyen de sortir quelque chose d’autre qui peut être considéré comme une force.

Il y avait encore des moments pendant notre apparition où nous pouvions ressentir la puissance du public. Cela nous a donné l’impression que nous n’étions pas seules. Cela nous a fait pleurer.


C’est vrai. Pendant ce temps, SCANDAL est apparu sur « Choushidoukan », un événement sans public organisé avant la déclaration de l’état d’urgence au Japon. Avez-vous ressenti quelque chose de différent de l’habitude lors de votre apparition à cet événement?

HARUNA: C’est à ce moment-là que les concerts nationaux de notre tournée en mars ont été reportés et que nous nous commencions à nous sentir négatives, incertaines de ce qui arrivera à nos concerts à l’avenir. Les promoteurs d’Osaka avec lesquels nous avons toujours travaillé ont lancé un livestream avec le message «Nous n’abandonnons pas les shows/concerts». Nous y avons participé car ils nous ont immédiatement demandé si nous voulions participer, et nous avons immédiatement répondu oui.
Bien que les concerts diffusés en direct aient été organisés de toutes sortes de façons, pendant cet événement, les interprètes pouvaient voir les commentaires des téléspectateurs sur le rétroprojecteur pendant qu’ils jouaient. Nous n’avons pas pu voir le public en personne, mais il y avait encore des moments pendant notre performance où nous pouvions ressentir la puissance du public. Cela semblait très mystérieux et nous a enflammé. Les sentiments du public nous sont parvenus, nous donnant l’impression que nous n’étions pas seules. Ça… nous a fait pleurer.

RINA: C’était si émouvant, non? J’avais l’impression d’être sur le point de pleurer pendant que nous jouions. Nous n’étions pas dans nos positions debout habituelles et étions en cercle, jouant pendant que nous nous rencontrions tous les yeux. Ce style était sympa.
Nous, le personnel et le public étions tous dotés du pouvoir de faire de ce moment un bon moment malgré la situation. SCANDAL a continué à partir de 12h JST (Heure Japonaise). C’est parce que nous avons demandé au staff de nous laisser jouer à un moment où nos fans étrangers pourraient également nous regarder.
Nous l’avons fait et nous avons reçu beaucoup de commentaires à cette date de la part de fans à l’étranger. Nous sommes très heureuses d’avoir pu participer à cet événement.

MAMI: C’était juste à l’époque où les choses empiraient et ne semblaient pas très bonnes, alors nous avons pensé à des choses comme: « Nous ne savons pas quand nous pourrons jouer à nouveau un concert » et « Nous devrons peut-être utiliser cette méthode dans le futur pour offrir des shows. »
Ainsi, lorsque nous avons participé à cet événement, chaque mot dans les commentaires nous a semblé très important. Nous avons également réalisé à quel point les concerts que nous tenions pour acquis sont précieux et importants. Ce show nous a vraiment fait pleurer. Nous sommes si heureuses d’avoir réalisé cela avant le début de la quarantaine totale.

TOMOMI: En termes simples, nous avons été sauvées, n’est-ce pas? Si ce concert ne se produisait jamais, nous serions toujours déprimées. Nous avions initialement prévu de faire une tournée nationale à partir de mars. Nous étions vraiment fières de la tournée. Même notre personnel qui a créé cette tournée avec nous avait beaucoup d’opinions comme, « Les concerts cette fois vont certainement être bons », alors nous voulions vraiment le faire.
Donc, même si nous n’avions pas d’autre choix que d’annuler les dates nationales et que nous comprenions pourquoi, nous nous sommes senties très déçues et tristes. Nous nous sommes senties vraiment déprimées. C’est alors que nous sommes apparues durant cet événement. Je savais que j’aimais toujours les concerts, mais cela m’a fait réaliser une fois de plus à quel point ils sont importants.
Faire des sons ensemble était quelque chose que je considérais comme banal jusqu’à récemment, mais comme ils n’étaient plus banals, j’étais tellement reconnaissante et heureuse pour cet espace. Les commentaires envoyés par tout le monde et tout le monde se faisant entendre, levant la main et chantant ensemble comme lors de nos précédents concerts avaient un style d’émotion complètement différent.
J’ai senti qu’il y avait une passion dans ce livestream qui était différente de nos concerts en personne. Si ce type de concert devient la norme à l’avenir, peut-être que le jour viendra où vous pourrez ressentir le même niveau de passion ressenti lors d’un concert en personne. Nous avons pensé que nous devions changer notre façon de penser les concerts. Nous ne voulons pas toujours avoir l’impression d’être complètement satisfaites de nos performances passées, nous voulons continuer à renaître. Ce show nous a fait penser cela.

Vous dites que cet événement vous a fait réaliser que c’est la nouvelle façon dont les concerts vont être.

SCANDAL : Oui.

HARUNA: C’est pourquoi nous sommes confiantes de dire que nous serons prêtes pour notre prochain concert (SCANDAL WORLD TOUR 2020 «Kiss from the Dark» Livestream). C’est une nouvelle sensation pour nous, mais nous savions qu’avec ce show, que nous pourrons nous connecter avec le public de l’autre côté de l’écran et sentir à quel point il fait chaud, donc nous ne sommes pas du tout inquiètes. Avec ce sentiment de sécurité, nous réfléchissons maintenant aux méthodes de communication que nous devrions utiliser.

Nous avons réalisé à quel point les concerts que nous tenions pour acquis sont précieux et importants. Nous sommes si heureuses de l’avoir réalisé.


Avant ce concert, vous sortirez votre nouvelle chanson « SPICE » en single numérique le 15 juillet. Merci beaucoup d’être allées jusqu’à écrire une chanson pour notre site SPICE.

SCANDAL : Hahaha (rires).

Blague à part, J’ai entendu dire que vous aviez écrit cette chanson comme chanson thème du court métrage d’animation original『XPICE』 par XFLAG.

RINA: Oui. Nous avons reçu une offre disant qu’ils voulaient que SCANDAL fasse la musique de l’anime qu’ils réalisaient. Nous y avons participé à partir de la réunion de planification initiale.

SCANDAL a déjà écrit pas mal de chansons tie-up, mais vous avez participé à la réunion de planification et réalisé la chanson.

RINA: C’était la première fois. C’est pourquoi le faire en soi était intéressant, et j’étais heureuse qu’ils se sentent si confiants à propos de notre son et l’aient demandé.

Fondamentalement, votre nouvelle chanson « SPICE » est une œuvre coproduite par cet anime et SCANDAL?

RINA: C’est vrai. L’histoire de l’anime contient un thème sur la reconnaissance des différences et leur acceptation. Nous sommes un groupe entièrement féminin dans cet univers dominé par les groupes masculin et avons continué à travailler durement pour trouver notre style. Cette partie s’imbriquait avec l’anime. Dans 『XPICE』, il y a des héros avec leurs propres pouvoirs spéciaux mais personne n’est satisfait d’eux-mêmes.
Ce sont des héros qui, en même temps, ont des complexes sur eux-mêmes – ils ne sont pas invincibles. Nous avons vraiment sympathisé avec cet aspect très humain. Tous les personnages se demandent: « Qu’est-ce qui est si bon chez moi? » Donc, j’ai inclus ces faiblesses et ces complexes comme si j’écrivais sur moi-même. Comme il n’y a pas de dialogue dans l’anime, j’espère que les paroles pourront jouer le rôle des lignes qui racontent l’histoire.

Les paroles sont donc aussi simples.

RINA: Avec l’aide de l’anime, nous voulions faire passer un message universel et simple à ce stade. Je pense que la prochaine chose que nous publierons comme SCANDAL a pris une forme appropriée.

Quand l’enregistrement a-t-il été effectué?

MAMI: Nous travaillions sur la chanson depuis l’année dernière, donc nous avons terminé l’enregistrement à la mi-février. Sa sortie a été coordonnée avec l’avancée de l’anime.

TOMOMI: Nous étions assez pointilleuses sur la scène avant l’intro et avons essayé beaucoup de modèles. Je pense que c’était aussi une nouvelle approche pour nous. Le son lui-même est notre son standard.

HARUNA: Les paroles sont simples et pleines de lignes qui vous font dire: « Je comprends tout à fait ça. » Je pense que cette chanson peut vraiment toucher ceux qui en ce moment ont du mal à rester positifs, et ceux qui s’inquiètent de qui ils sont dans la vie normale.
Si cela peut aider les personnes qui écouteront même un peu, ils pourront s’affirmer sur le sens de leur existence. Bien que cette chanson ait été faite après que nous ayons accepté cette offre, je suis heureuse que nous ayons pu créer quelque chose qui s’intègre bien dans le monde d’aujourd’hui.

Nous ne voulons pas toujours avoir l’impression d’être complètement satisfaites de nos concerts précédents, nous voulons continuer à renaître.


J’ai une question relative au titre de la chanson. Qu’est-ce qu’un SPICE important pour SCANDAL?

TOMOMI:Je me demande? Je n’en ai aucune idée (rires).

RINA: Je ne pense pas que ce soit important de faire de quelque chose, votre « SPICE », mais je dois dire qu’être un groupe exclusivement féminin est naturellement devenu notre SPICE. La scène des groupes de musiques est toujours dominée par les hommes, donc l’existence de SCANDAL, qui réfléchit activement à ce que devraient être les groupes exclusivement féminins, est un « SPICE » dans cet univers.

Personnellement, j’ai le sentiment que depuis que vous avez lancé votre label privé « her », SCANDAL a sorti des paroles qui contiennent un SPICE intense.

RINA: Cela a changé. Je pense que c’est ce qui ressort parce que le staff de notre label nous permet d’être libres.

SCANDAL prépare actuellement le livestream du 21 août, célébrant le 14e anniversaire du groupe. J’ai entendu dire que le concert, la setlist et la production seront une reproduction exacte d’un soir de concert de votre tournée nationale qui a été annulée.

HARUNA: Oui. Ce sera une reproduction intégrale de la tournée que nous aurions dû commencer en mars. Puisqu’il s’agit d’un livestream, nous avons dû réfléchir à la manière de le montrer d’une manière complètement différente. Après tout, nous voulons avant tout partager ce pour quoi nous nous sommes préparées, et ce qui semblait être notre meilleure tournée à ce jour. Nous ferons donc tout ce pour quoi nous nous sommes préparées.

Porterez-vous les tenues faites pour la tournée?

HARUNA: Oui.

MAMI: C’est parce que cela et notre set étaient terminés.

RINA: Comme notre tournée nationale a été annulée avant que nous ne puissions les utiliser, nous allons tout utiliser pour notre livestream. C’est pourquoi nous avons loué une salle pour ce spectacle et installerons une vingtaine de caméras. Je pense que vous vous contenterez même de le regarder en vidéo de l’autre côté de l’écran.

Nous voulons créer des sentiments à partir de zéro et envoyer des sentiments amusants. Nous espérons montrer une nouvelle facette de SCANDAL qui va de pair avec l’état actuel du monde.


Comment vous sentez-vous à ce sujet maintenant?

HARUNA: Nous avons hâte d’y être.

RINA: Alors que nous nous préparons pour cette journée, nous voulons créer des sentiments à partir de zéro et envoyer des sentiments amusants.

MAMI: C’est aussi un territoire inconnu pour nous, donc nous avons vraiment hâte d’y être. Lorsque nous avons annoncé que nous jouions un concert qui sera diffusé en direct, nous avons inclus un commentaire disant: « Tout le monde sera au premier rang. Il n’y a pas de limite de capacité. » Nous nous sentons bien sûr positives à propos de ce show, et notre public/fans qui le regarderont restent également très positifs, ce qui a doublé le plaisir. Je suis sûre qu’il y a aussi des gens qui pensent « Un concert n’est pas un concert si vous ne pouvez pas y aller en personne », mais nous sommes heureuses de savoir qu’il y a des gens qui ont vraiment hâte d’y être.

TOMOMI: Nous sommes ravies de pouvoir enfin montrer ce que nous voulions montrer à tout le monde. Puisque notre tournée devait durer plus de 30 dates, nous avons la volonté d’intégrer cette passion durant cette soirée.

S’il vous plaît, dites-nous s’il y a des moments forts uniques à faire un livestream.

HARUNA: Tout d’abord, nous avons adopté une approche différente avec notre album Kiss from the darkness lui-même. Il a été conçu sur la base de l’idée qu’il est naturel que les êtres humains aient à la fois des côtés clairs et sombres. Nous voulions également exprimer correctement ce sentiment avec notre tournée, alors nous avons rassemblé une setlist avec l’idée de vouloir montrer un côté de SCANDAL qui n’avait pas été ressenti auparavant. C’est pourquoi ce serait formidable si cela est correctement transmis à travers l’écran. Je pense que ces changements peuvent être vus plus calmement à travers l’écran. De cette façon, être capable de poursuivre la profondeur des concerts est quelque chose d’unique aux livestreams.

Je vois. Allez-vous jouer votre nouvelle chanson « SPICE » pendant le concert ?

HARUNA: En effet.

Je suis intéressé par vos activités après ce concert.

RINA: Nous avons beaucoup d’idées de ce que nous voulons faire! Nous espérons montrer une nouvelle facette de SCANDAL qui va de pair avec l’état actuel du monde.

Crédits Traduction : SCANDAL Heaven
Article Original et Images :
Spice

Ishac Fekar |

Jeune fan de SCANDAL depuis maintenant près de 8 ans, mon but à travers ce site mis en place il y a plusieurs années maintenant est de permettre à tout fan de permettre l'actualité et l'histoire de ce groupe qui marque actuellement l'Histoire de la Musique de son empreinte.

De plus, chez Scandal★France nous souhaitons permettre au groupe d'avoir une plus grande notoriété sur la scène musicale aujourd'hui en France.

Leave a Reply