&TRAVEL – Le voyage solo d’Haruna à New York

HARUNA de SCANDAL en voyage en solo à New York où elle a pu rencontrer un de ses côtés qu’elle ne connaissait pas

Vous avez parfois l’impression d’être emporté par le vent dans un endroit différent que d’habitude. 「Unforgettable Trips」 est une série d’interviews dans lesquelles nous partageons des souvenirs de ce type de voyages de personnes actives dans divers domaines. Le Volume 3 est HARUNA, chanteuse du groupe féminin SCANDAL.

Mon voyage en solo à New York a été celui où j’ai été fidèle à mes sentiments.

Parlez-nous de votre voyage le plus mémorable.

HARUNA: Le mien est quand je suis allée à New York pour un voyage en solo à la fin de l’année dernière. Je suis le genre de personne qui peut sortir manger seule, aller au karaoké, etc., mais je n’avais jamais fait de voyage en solo. En 2018, nous avons célébré le 10e anniversaire de nos débuts en majeur, et ce fut également un tournant lorsque j’ai eu 30 ans. Je voulais donc essayer de faire quelque chose que je n’avais jamais fait auparavant.

Comment avez-vous passé votre temps à New York?

HARUNA: Je l’ai passé assez durement rien qu’en décidant ce que j’allais faire de la journée. Je suis allé voir la comédie musicale «Kinky Boots», qui est également populaire au Japon, et je suis allée au Musée d’Art Moderne de New York.

Quand vous partez en voyage avec quelqu’un, vous pensez que c’est une chose très précieuse de pouvoir y aller avec cette personne, alors vous essayez de tout faire. Cependant, si vous êtes seul(e), vous pouvez laisser des choses et endroits non faits. C’était amusant de ne faire que ce que je voulais faire à ce moment-là.

Le fait que vous avez pu utiliser votre temps juste pour vous-même est en fait un luxe.

HARUNA: Je savais que c’était amusant, alors je voulais voyager seule. Au cours de ce voyage, j’ai eu l’impression de pouvoir me découvrir un peu. Par exemple, lorsque je passais mon temps libre pour la première fois, cela me faisait dire: « Ah, en général, je vis ma vie en prenant soin des autres. »

Y a-t-il quelque chose qui vous a particulièrement marqué?

HARUNA: Le fait que les gens soient chaleureux. Même les chauffeurs de taxi à l’air très sévère m’ont dit: « Joyeux Noël et bonne année! » quand je descendais, et même quand j’allais faire les courses, le personnel disait: « Profitez du reste de votre voyage. » Après avoir remercié, ils ont toujours le sourire au visage et ajoutent quelques mots. C’est ainsi que les New-Yorkais étaient.

De plus, les panneaux portant le nom de la station dans les quais de métro de New York sont en mosaïque. C’était impressionnant que c’était si mignon

Vous aimez les choses mignonnes, n’est-ce pas?

HARUNA: Je suppose…? C’est aussi quelque chose que je n’avais pas vraiment réalisé jusque-là. Je pense qu’il y a peut-être eu des moments où je me suis un peu trop malmenée au cours des 10 années qui ont suivi nos débuts en Major. Il fut même un temps où je pensais que c’était une mauvaise idée de penser à des choses extérieurs au travail ou de faire quelque chose avec quelqu’un d’autre qu’un membre du groupe.

C’est pourquoi j’étais indifférente et n’essayais pas de faire face à ce qui me plaisait. Mais, au cours de ce voyage, il y a eu de nombreux moments où j’ai naturellement trouvé ce genre de choses. Il y avait des choses que j’ai aimé en résultante d’endroits où je voulais aller.

La musique a changé après avoir vécu ce voyage.

Votre mental a-t-il changé pendant votre voyage?

HARUNA: J’en suis venue à penser que je voulais laisser encore plus de sentiments divers dans mes mots à l’époque de l’écriture des chansons. Jusqu’à présent, j’avais écrit les paroles en pensant: « C’est bon » ou « Ce n’est pas cool ». Je suis quelqu’un d’inquiet (rires). Cependant, à partir de maintenant, je vais essayer d’écrire dans mon cahier ce que j’ai ressenti sans penser que c’est difficile.

C’est parce que j’ai voyagé seul à New York que je pensais que j’essaierais de me battre seul sans essayer de me vanter. Je pense que ce que j’ai ressenti pendant ce voyage sera lié à tout, de mon mode de vie à ma musique. Pour moi, voyager seul était une expérience précieuse où je pouvais rencontrer un côté de moi que je ne connaissais pas encore.

Il semble que vos futures activités musicales vont également évoluer.

HARUNA: C’est vrai. Nous avons lancé notre nouveau label « her » ce printemps, alors ce serait bien si nous pouvions faire toutes sortes de choses librement et à notre manière en tant que SCANDAL.

Pourquoi l’avez-vous nommée « her »?

HARUNA: Nous voulions faire en sorte que vous puissiez dire au premier coup d’œil que c’est un label appartenant à un artiste féminin, alors nous lui avons donné le nom de « her ». Nous travaillons également en étant fières d’être un groupe composé exclusivement de femmes. De plus, nous aimerions créer à l’avenir un label capable de partager des expressions qui ne peuvent être réalisées que par des femmes.

Ces idées ont pris forme avec votre double single A-side, sorti comme la première sortie de votre nouveau label.

HARUNA: Après que 『Masterpiece 』 ait été choisi après le lancement de notre nouveau label, nous avons créé 『 Mabataki 』 après avoir décidé de nommer notre nouveau label « her ». Nous avons eu le sentiment de prendre un nouveau départ dans 『Masterpiece 』 , et de vouloir que notre féminité soit ressentie dans 『 Mabataki 』 . Elles se sont donc avérées être des chansons opposées. Avec ce single, je pense que nous avons pu exposer notre position selon laquelle nous allons continuer à travailler sur cette lignée à partir de maintenant

Crédits Images et Article : &Travel
Traduction Anglaise :
SCANDAL Heaven

Please follow and like us:
error

Ishac Fekar |

Jeune fan de SCANDAL depuis maintenant près de 8 ans, mon but à travers ce site mis en place il y a plusieurs années maintenant est de permettre à tout fan de permettre l'actualité et l'histoire de ce groupe qui marque actuellement l'Histoire de la Musique de son empreinte.

De plus, chez Scandal★France nous souhaitons permettre au groupe d'avoir une plus grande notoriété sur la scène musicale aujourd'hui en France.

Leave a Reply