5 ans après…

Comme vous le savez tous, ce Vendredi 11 Mars 2016 est un jour de deuil au Japon. Cela fait déjà 5 ans qu’un séisme d’une magnitude de 9 est survenu au large de la côte Pacifique du Tohoku suivi d’un tsunami qui feront plus de 18.000 morts.

7676267343_carte-de-localisation-de-l-epicentre-du-seisme-du-11-avril-2011.jpg

Rappel des faits

Le Tremblement de Terre : 

Le Vendredi 11 Mars à 14h46 (Heure Japon) un séisme d’une magnitude de 9 sur l’échelle de Richter frappe au large des côtes nord-est de l’île de Honshū.

L’épicentre de ce dernier se situe à 130kms à l’est de la ville de Sendai (situé à 300 kilomètres au Nord-Est de la capitale nippone). Grâce à la qualité des constructions parasismiques présentes sur tout l’archipel, les dégâts ne sont pas élevés et les victimes peu à dénombrer.

Les ravages ont été en grande partie faites par le tsunami qui a suivi…

Le Tsunami :

15h29 : Près de 3/4 d’heure après le Tremblement de Terre, des premières vagues hautes 4 mètres déferlent sur les côte Pacifique du Japon. S’en suit des incendies dans la ville de Tokyo et dans d’autres villes Japonaises.

16h15 : Une vague de dix mètres de haut déferle sur Sendaï.

18h01. Les médias japonais évoquent un nouveau bilan provisoire de 19 morts, un peu plus trois heures après le premier séisme.

19h10. Un départ de feu est constaté dans une centrale nucléaire de Miyagi (nord-ouest), ville côtière au sud de Sendaï. Le sinistre concerne un bâtiment abritant une turbine dans la centrale nucléaire d’Onagawa située dans la préfecture de Miyagi, a indiqué l’agence de presse Kyodo.

23h16. Au moins 288 morts selon un nouveau bilan fournie par la Police Nationale japonaise.

15h45. 6 000 habitants des environs de la centrale nucléaire de Fukushima (nord-est du Japon) doivent évacuer un rayon de trois kilomètres autour de l’équipement. Les eaux de refroidissement de l’installation nucléaire ont baissé à un niveau inquiétant. Des troupes des forces d’auto-défense (le nom de l’armée japonaise) en tenue de protection nucléaire (NBC) ont été dépêchés sur les lieux.

03h17. Une petite fuite nucléaire pourrait se produire dans une centrale de la préfecture de Fukushima, au nord-est du Japon, selon le ministre de l’Industrie. Les autorités s’apprêteraient en effet à relâcher de la vapeur radioactive afin de faire retomber la pression qui s’est élevée dans un réacteur de la centrale Fukushima N°1, a précisé l’agence Kyodo.

06h58. Toujours selon l’agence Kyodo, le niveau de radioactivité 1000 fois supérieur à la normal a été détecté dans la salle de contrôle du réacteur numéro 1 de la centrale nucléaire Fukushima N°1.

05h54. La catastrophe a fait plus de 1000 morts et disparus selon un dernier bilan établi par la police et d’autres sources citées par l’agence Jiji.

07h56. Un problème de refroidissement a été détecté sur une deuxième centrale nucléaire, toujours à Fukushima, selon des médias japonais.

08h26. La compagnie Tokyo Electric en charge de l’exploitation de la deuxième centrale de Fukushima (située à 12 kilomètres de la centrale n°1) indique que trois réacteurs de cette installation ont perdu une partie de leur capacité de refroidissement.

Aujourd’hui

Hommages : 

Cinq ans après, c’est tout un pays qui s’arrêté de vivre pendant quelques minutes pour rendre hommage aux victimes de cette catastrophe.

Le Premier Ministre Japonais, Abe Shinzo a tenu à réconforter les populations touchées par la catastrophe et à rappeler que sa volonté était que le pays retrouve sa puissance passée.

Situation dans la préfecture de Fukushima :

5 ans après, l’opérateur électrique Tepco évoque une maîtrise progressive des fuites radioactives dans la centrale de Fukushima-Daiichi. Des eaux contaminées sont encore présentes dans le fond des bâtiments, mais selon la compagnie, les travaux semblent être en bonne voie, ce qui n’est pas forcément l’avis de certains habitants qui ont aujourd’hui, une certaine haine envers l’opérateur suite à la non-transparence que cette dernière a faite ces dernières années.

0e9b04aea78b5bfb1496e247f2b8fb3eddc0b690.jpg

Aujourd’hui, quelque 470.000 personnes des régions sinistrées par le tsunami ont été déplacées, et 182.000 vivent toujours hors de chez elles, dont 100.000 dans la seule région de Fukushima, chassées par la contamination due à l’accident nucléaire, selon les données de l’Agence à la reconstruction.

Plusieurs dizaines de milliers vivent depuis 5 ans dans des logements préfabriqués. Un tiers environ des habitations détruites ont été reconstruites sur les hauteurs. 75% des terres dévastées par le tsunami mais potentiellement cultivables ont recouvré leur usage, la production industrielle s’est relevée mais le tourisme a lui chuté de 35% dans les préfectures touchées.

La région est aujourd’hui découpée en fonction du niveau de radiation: sept localités (24.100 habitants partis) restent en tout ou partie interdites et inhabitables, sept (22.700 habitants) autorisent la décontamination diurne mais pas le séjour, onze (23.600 personnes) acceptent un retour. L’interdiction d’habitat durable est levée dans seulement 3 communes de la zone initialement interdite en 2011.

Si vous souhaitez savoir la situation à Fukushima, voici une courte vidéo du quotidien Le Monde :

Pourtant le gouvernement Japonais assure que les habitants peuvent reprendre une vie normale dans 93% de l’espace régional….Cette information a été bien sûr annoncé pour essayer de rassurer les populations mais en vrai ça n’est pas le cas…

Avant/Après :

Une seconde vidéo postée par Le Monde il y’a quelques jours, montre, cinq ans après, des images de la reconstruction du nord-est du pays à travers les clichés sur Google Street View et Google Earth.

Comment aider ?

Il y’a maintenant deux ans aujourd’hui, Yahoo! Japan a mis en place un projet de donner 10 Yens à chaque recherche qui sera sur le « 3.11 ». Lors de la mise en place de ce projet, plus de 2 Millions de personnes avaient effectué une recherche (au moins) permettant de soulever plus de 25,683,250 yens pour permettre la reconstruction d’une société de permettre de nouveaux départs pour de nombreuses vies aujourd’hui. (Source)

Vous pouvez continuer à donner aujourd’hui encore via le même site.

2016-03-11_081033.jpg

Pour approfondir vos connaissances : 

Kazuto Tatsuta est un dessinateur, qui en 2012 est à la recherche d’un emploi et qui se fait embaucher par un sous-traitant de Tepco pour travailler en tant que Liquidateur (Aider au démantèlement d’une partie de la centrale nucléaire de Fukushima)

Via son oeuvre, « Au cœur de Fukushima« , Kazuto Tatsuta nous montre le quotidien de ces hommes exposés tous les jours à la mort tout comme les pompiers lors de la catastrophe nucléaire de Tchernobyl.

Paru il y’a deux ans au Japon, l’éditeur Kana a décidé de le publier en France à l’occasion du 5e « Anniversaire ».

Le Monde.fr vous propose de lire la moitié du premier tome, en deux parties. Vous pouvez aussi vous le procurer sur le site de Kana.

About the author

Jeune fan de SCANDAL depuis maintenant près de 8 ans, mon but à travers ce site mis en place il y a plusieurs années maintenant est de permettre à tout fan de permettre l'actualité et l'histoire de ce groupe qui marque actuellement l'Histoire de la Musique de son empreinte.

De plus, chez Scandal★France nous souhaitons permettre au groupe d'avoir une plus grande notoriété sur la scène musicale aujourd'hui en France.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :